Stephanie Briffard

REDACTRICE WEB SEO


bandeau d'images


Devenir entrepreneur – Mes 3 conseils pour être au top !


Vous ne supportez plus votre patron ni vos collègues ? Vous êtes indépendant de caractère et avez le goût du challenge ? Bienvenue dans l’entrepreneuriat ! Quand j’ai décidé d’effectuer une reconversion professionnelle et de me lancer dans la rédaction web SEO freelance, j’avais envie de devenir mon propre patron, d’organiser mon temps de travail, de choisir mes clients. Mon autoentreprise est maintenant créée et je vous invite à lire ces quelques conseils, issus de mon expérience de toute jeune entrepreneuse.

1. Faites-vous accompagner par une structure d’aide a la creation d’entreprise


L’accompagnement à la création d’entreprise vous permettra de gagner beaucoup de temps et d’éviter bien des erreurs. Je le recommande vivement à toute personne qui souhaite créer son business. De nombreuses structures existent, les unes généralistes, les autres spécialisées dans certains types de projet (commercial, artisanal, libéral, agricole, innovant, numérique, social et solidaire…) ou certains types de profil (demandeur d’emploi, salarié, femme, jeune, handicapé…). Vous trouverez une liste très complète de ces structures sur le site de l’Agence France Entrepreneur (AFE). Le coût de cet accompagnement peut être pris en charge par un dispositif public régional ou européen ou par votre Compte Personnel d’Activité (CPA).

Pour mon projet, j’ai bénéficié d’un accompagnement personnalisé par un conseiller en création d’entreprise d’ensemBle pour aGir et Entreprendre (BGE), une structure généraliste implantée dans toute la France. Il m’a guidée dans 4 actions préparatoires à mon sens indispensables :

Mettez votre projet par écrit

On ne réalise pas assez l’importance de cette étape, qui présente l’avantage de :
  • clarifier vos idées,
  • rendre votre projet plus concret,
  • savoir le présenter à un tiers et donc à vos futurs prospects et clients,
  • vérifier que vous avez bien préparé tous les domaines de votre entreprise,
  • vous poser les bonnes questions,
  • bénéficier d’un regard extérieur et objectif.

Réalisez une étude de marché

Une étude de marché sert à explorer votre futur domaine d’activité. On rechigne souvent à se lancer dans cette étude (je n’ai toujours pas réalisé la mienne…), mais c’est pourtant une étape importante pour :
  • valider votre offre de services,
  • identifier vos avantages concurrentiels,
  • estimer votre chiffre d’affaires,
  • définir votre stratégie marketing.

Choisissez le bon statut juridique pour votre entreprise

Choisir le bon statut juridique s’avère essentiel. Autoentreprise, Eirl, Eurl, Sasu, Sarl, Scop… La liste des statuts possibles est longue et il vaut mieux éviter de se tromper, sinon bonjour les tracasseries administratives ! Choisissez tout d’abord entre entreprise individuelle et société, ensuite pensez à protéger votre patrimoine personnel. Pour mon projet, mon conseiller a validé mon idée de commencer mon activité en autoentreprise, puis au bout d’un an de faire le point et envisager éventuellement un autre statut.


Maîtrisez vos cotisations sociales et fiscales

Si comme moi vous ne comprenez pas grand-chose aux cotisations sociales et fiscales, se faire expliquer de vive voix leur fonctionnement général ainsi que leurs subtilités est un plus indéniable. Quand j’ai rempli en ligne le formulaire de création de mon entreprise, j’ai apprécié de savoir à quoi correspondait « l’option pour le versement libératoire de l’impôt ». Une simulation chiffrée réalisée par mon conseiller m’avait permis de comprendre que cette option ne s’avérait pas avantageuse pour moi. On peut évidemment trouver toutes ces informations sur Internet, mais un conseiller maîtrise parfaitement tous les aspects de la création d’une entreprise et surtout il connaît VOTRE projet, donc vous allez droit au but et vous gagnez un temps précieux.

2. Preparez la gestion de votre entreprise en amont


Avant de créer votre entreprise, préparez bien deux aspects pratiques qui vous aideront à la gérer de façon optimale.

Organisez votre temps de travail

Savez-vous comment vous allez organiser concrètement vos journées ? Pour ne rien oublier, j’ai listé toutes les actions que j’aurai à mener quotidiennement : rédiger des contenus web (mon cœur de métier), traiter mes e-mails, prospecter, effectuer de la veille, établir mes devis et factures, réaliser ma comptabilité, communiquer…

J’ai également réfléchi à mon rythme naturel de travail. Vous connaissez peut-être la loi de Pareto ou loi des 80/20 ? C’est une règle selon laquelle 80 % des effets sont produits par 20 % des causes. Appliqué à la gestion du temps, cela signifie que vous réalisez 80 % de vos missions en 20 % de votre temps. Pensez à identifier ces 20 % où vous réalisez l’essentiel de votre travail. Pour ma part, j’ai remarqué que ma productivité maximale se situait entre 9 heures et 12 heures et entre 14 heures et 17 heures. Ainsi, je réserverai ces plages horaires à la rédaction pure et consacrerai les autres à des missions moins exigeantes intellectuellement.

Créez-vous un planning quotidien, qui vous donnera un cadre structurant pour éviter de vous éparpiller et d’oublier certaines actions. Sinon certaines missions passeront à la trappe et il y a fort à parier que ce sera votre communication.

Mettez en place vos outils de gestion

Préparer vos outils de gestion en amont est une bonne initiative. Mon expérience personnelle va vous le prouver. J’ai créé mon entreprise le 7 janvier dernier à midi. À midi et une minute, je recevais un e-mail d’un client qui me demandait un devis ! Et bien sûr, je n’avais pas préparé de modèle… Pour éviter ces moments de panique, créez-vous au préalable un modèle de devis et de facture, ainsi qu’un fichier clients. On sous-estime régulièrement le temps de création de ces outils indispensables. Plusieurs heures m'ont été nécessaires pour rassembler et mettre en forme toutes les informations qui devaient figurer dans mon devis et ne pas oublier de conditions de vente importantes. Prenez également le temps de choisir vos outils de gestion. Pour vos devis et factures, votre fichier clients et votre comptabilité, allez-vous utiliser des logiciels dédiés ou tout simplement utiliser Word et Excel ? Avoir anticipé ces choix vous permettra de vous sentir plus serein quand vous serez dans le feu de l’action.

3. Travaillez votre communication


On fait souvent l’impasse sur la communication quand on crée son entreprise. Or c’est bien au tout début de votre activité que vous avez le plus besoin de communiquer.

Parlez de votre projet autour de vous

Parler de votre projet autour de vous me semble une très bonne idée. J’ai commencé avant même d’avoir créé mon entreprise. Cela permet de démarrer un bouche-à-oreille local et de rendre votre projet concret. En quelque sorte, vous préparez le monde à votre venue. 😊 Dès que je rencontre quelqu’un, j’essaie de l’informer que je démarre une activité de rédactrice web SEO. Je lui demande s’il possède un site internet et dans certains cas, je lui prodigue quelques conseils pour commencer à montrer mes compétences. Ainsi, si quelqu’un dans son entourage a des besoins en rédaction web, il pensera certainement à moi. Distribuer des cartes de visite est aussi intéressant pour des contacts locaux. Cela renvoie de vous une image professionnelle et connectée si vous y incluez un QR code.

Communiquez dès la création de votre entreprise

C’est au début de votre activité que vous avez le plus besoin de vous faire connaître. Site internet, blog, newsletter et réseaux sociaux, tous ces canaux de communication sont maintenant facilement accessibles et peu onéreux. Ne les négligez pas. Quand on a créé son entreprise, la plupart du temps on se concentre sur son cœur d’activité et on oublie sa communication. Beaucoup de petites entreprises commettent cette erreur. Le secret consiste à l'intégrer dans votre emploi du temps et la voir comme un investissement et non comme un coût.

Créez-vous un réseau

LinkedIn est LE plus gros réseau social professionnel avec 506 millions de membres, dont 16 millions en France (chiffres 2017). On estime à 3,7 millions le nombre d’utilisateurs actifs. Cela représente une source de prospects énorme ne serait-ce que sur l’Hexagone. Par conséquent, il est important de prendre l’habitude de travailler chaque jour votre réseau. Demander quotidiennement 5 personnes en relation permet de développer un réseau professionnel conséquent et ne nécessite pas trop d’efforts ni de temps. On peut d’ailleurs remarquer qu’un effet boule de neige se produit : plus vous êtes actif sur LinkedIn par vos commentaires et vos publications et plus vous recevez naturellement de demandes de mise en relation.

Les réseaux professionnels physiques ne doivent pas être négligés non plus. De nombreux réseaux existent, même au niveau local. Certains coûtent trop cher pour un début d’activité, mais d’autres se révèlent plus accessibles financièrement. Dans ma ville, j’en ai déjà recensé quelques-uns : le Business Network International (BNI), le BGE, plusieurs réseaux d'entrepreneurs et commerçants locaux. Les Chambres du Commerce et de l’Industrie, les forums d’entreprises et les Maisons pour l’Emploi peuvent également vous fournir des ressources et contacts intéressants.


Anticiper, vous l’aurez compris, est une des clés de la réussite dans votre création d’entreprise, quitte à démarrer moins vite que vous l’aviez prévu. Ce temps investi en amont vous permettra d’en gagner par la suite quand vous aurez la tête dans le guidon. Alors, faites-vous accompagner par une structure, préparez les aspects pratiques de votre gestion d’entreprise et surtout travaillez votre communication !

Je vous invite à lire de nombreux autres conseils sur le site d’Olivier Clémence, dans son carnaval d’articles sur le thème : « Devenir entrepreneur ».
Et je vous souhaite de mener à bien votre projet de création d’entreprise et de devenir un entrepreneur à succès et heureux.